La Crédencial, passeport du pèlerin

Si vous parcourez les Chemins de Saint Jacques dans l’esprit du pèlerin, vous pouvez vous munir d’un « passeport » : c’est la carte d’accréditation ou credencial, (aussi appelée créanciale ou carnet du pèlerin), délivrée par les associations jacquaires.

La credencial est un document nominatif et personnel, valable à vie et sur tous les chemins menant à Saint-Jacques de Compostelle, dans tous les pays.

Crédencial tamponné vers Compostelle - TVattard

 

Comment obtenir la crédencial ?

En France, deux entités remettent ce document indispensable au pèlerin qui s’achemine vers Compostelle, et qui a pour but :

  • de lui reconnaître le statut de pèlerin
  • de lui permettre d’obtenir, à son arrivée à Santiago, auprès du Bureau des Pèlerins, 1, rua do Vilar (ler étage), la « Compostela », attestant de son pèlerinage.

Ces deux entités sont : l’Eglise de France, qui la donne à travers certains de ses diocèses et de leurs paroisses, et les associations jacquaires. Ce document est délivré généralement par courrier adressé au siège de l’association choisie.

Trouver une association jacquaire

 

Où tamponner et comment utiliser la crédencial ? 

Renouvelant la tradition des lettres de présentation ou de sauf-conduits des pèlerins, le carnet de pèlerin est remis à ceux qui le demandent et remplissent les conditions requises (ces conditions vous seront fournies par les associations contactées).

Hébergements, offices de tourisme, mairies, églises, commerces, gendarmeries, etc... tous les endroits qui peuvent attester de votre passage. À l’arrivée à la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle, le pèlerin pourra demander au bureau d’accueil des pèlerins, s’il le désire, la « compostela », document traditionnel, délivré par les autorités du chapitre de la cathédrale, qui prouve l’accomplissement du pèlerinage à Saint-Jacques. Il présentera pour cela son carnet de pèlerin.

 

À quoi sert la crédencial ?

Au départ, ce document du pèlerin est une créance à présenter sur les chemins durant le Moyen-Âge, époque où les contrôles étaient fréquents pour les piétons. C’est une carte d’accréditation, que l’on nomme aussi carnet du pèlerin, sur laquelle les hébergements, les offices de tourisme, les mairies, les églises, les commerces ou même les gendarmeries peuvent apposer un tampon attestant de votre passage. À l’arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle, au sein de sa cathédrale, le pèlerin peut demander « la compostela » au bureau d’accueil des pèlerins. Ce document délivré par les autorités du chapitre de la cathédrale prouve l’accomplissement du pèlerinage à Saint-Jacques. Condition sine qua none : ne pas être motorisé. À savoir aussi que ce passeport est obligatoire dans les gîtes dédiés aux pèlerins.

Crédencial, tamponnée sur le chemin de Compostelle

Les engagements du pèlerin ?

En possession de la crédencial, le pèlerin s’engage notamment à tenir une certaine conduite sur les chemins, mais aussi dans les refuges et autres hébergements. En effet, durant leur périple, les randonneurs du Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle reçoivent un accueil charitable et souvent peu onéreux. Le respect doit faire partie intégrante de la démarche du pèlerin.

 

La crédencial Via Compostela 

Si vous voyagez avec notre agence spécialiste de Compostelle, vous recevrez avec vos documents de voyage notre crédencial. Nous attirons votre attention sur le fait que la crédencial Via Compostela n’est pas officielle, mais est faite pour garder un souvenir de vos étapes.