Se préparer pour le chemin de Compostelle

Parce que la préparation est essentielle pour vivre au mieux l’expérience Compostelle, retrouvez aujourd’hui Sophie, conceptrice de séjour Via Compostela et spécialiste du Chemin, qui vous livre ses conseils pour préparer au mieux votre départ.

 

Choisissez bien votre chemin

Il existe au moins autant d'itinéraires vers Compostelle que de motivations à se lancer... Il est possible de partir du pas de sa porte, ou de commencer son voyage depuis l'autre bout de l'Europe. Le choix de l'itinéraire est personnel et subjectif, plusieurs éléments sont à prendre en compte pour cette décision : votre lieu de vie, votre condition physique, le temps que vous pouvez y accorder, une soif d'aventure plus ou moins aiguisée… Pensez également au climat et à la fréquentation des chemins qui ne seront pas les mêmes selon l'itinéraire sélectionné ou la date de départ : globalement, la saison de pèlerinage s'étend d'avril à octobre, avec un pic de fréquentation pendant les mois de mai et septembre.   

Panneau vers Compostelle - TVattard

 

Préparez-vous physiquement

Certes, les randonnées sont dans l'ensemble accessibles, mais la préparation physique ne doit pas pour autant être négligée. Partir en itinérance sur plusieurs jours peut mettre votre corps à rude épreuve. Il est primordial de le préparer en faisant de la marche au préalable, l'important n'étant pas le nombre de kilomètres parcourus, mais la fréquence à laquelle vous marchez. L'idée est d'éduquer votre corps à une marche régulière, de provoquer un réveil musculaire, de diminuer les désagréments des premiers jours de marche (courbatures, jambes lourdes, fatigue…) pour vivre au mieux l'expérience.

Comment évaluer sa forme avant de partir ?

 

Équipez-vous 

>Les randonnées sur les chemins de Compostelle ne nécessitent pas un matériel technique très poussé. Cependant, il y a quelques éléments pour lesquels il vaut mieux être équipé correctement : sac, chaussures, chaussettes… Un bon équipement permet de faire des économies en termes de confort et de fatigue, de ne pas souffrir et de tout mettre en œuvre pour pouvoir parcourir les kilomètres qui vous séparent du point d'arrivée dans de bonnes conditions, en évitant des visites chez le médecin ou des retours anticipés. Outre le matériel de marche, un indispensable à emporter dans votre sac : les bouchons anti-bruit ! Même si vous dormez en hôtels ou chambres d'hôtes, sait-on jamais, le sommeil est essentiel.

L'équipement pour randonner vers Compostelle

 

Renseignez-vous sur le chemin 

Selon l'itinéraire que vous avez choisi, informez-vous avant le départ sur les incontournables, auprès de notre équipe ou des nombreuses associations autour du Chemin. Par exemple, pour la Voie du Puy, un accueil pèlerin est organisé par les amis de Saint-Jacques du Velay. Ces anciens pèlerins proposent une rencontre autour d'un verre de l'amitié pour échanger et partager des expériences (du 01/07 au 15/10, tous les jours de 17h30 à 19h30 - Au Camino, 2 rue de la Manécanterie). Ces moments forts permettent de commencer le séjour sereinement grâce à des discussions et des conseils très constructifs.

 

Voyagez sereinement

Vous les croiserez sans aucun doute, ces pèlerins pressés qui marchent au pas de course et ne se laissent pas porter par la magie du chemin. Faites des pauses, profitez des paysages, prenez le temps de faire des rencontres, d'écrire, de dessiner, de photographier… Le chemin de Compostelle s'y prête à merveille. Organiser à l'avance son séjour permet de profiter pleinement de ces instants, de se laisser du temps pour flâner, visiter un village, ou tout simplement échanger autour d'un café avec les autres pèlerins. Un voyage bien préparé évite bien des contrariétés et permet d'avancer sereinement, pour vivre au mieux l'évasion promise par la parenthèse Compostelle.