Quand partir sur les chemins de Compostelle ?

Randonneurs sur le chemin de Compsotelle en Auvergne - TVattard

Il existe autant de possibilités que de chemins de Compostelle. La période de votre pèlerinage dépend de nombreux facteurs, à commencer par la durée envisagée et le lieu. Voici nos conseils pour trouver la bonne période pour parcourir les sentiers vers Saint-Jacques.

Compostelle, d'avril à octobre

En règle générale, la plupart des pèlerins réalisent leur itinérance entre avril et octobre. Ils ont raison. 7 mois pendant lesquels les chemins sont souvent dégagés et accessibles. Les hébergements, restaurants, commerces sont en pleine activité pendant ces mois. De quoi faciliter l’organisation de vos randonnées. 

L’hiver, des secteurs comme la Margeride, l’Aubrac ou les Pyrénées sont régulièrement couverts de neige (parfois jusqu’à fin mai…) Cela n’empêche pas certains pèlerins de se lancer sur des portions particulières des sentiers : en Espagne, en Italie ou dans le Sud-Ouest de la France (vallée du Célé, du Lot…)

En avril et mai, parcourir les chemins vous demandera certainement une logistique un peu plus importante. En effet, vous devrez vous équiper à la fois pour les journées douces (voire chaudes) et celles beaucoup plus froides. Sauf, bien sûr, si vous ne réalisez seulement que quelques étapes dans des zones au climat plus doux (l’Espagne, par exemple). 

mai, Juin et septembre, agréables mais fréquentés

Juin (et septembre) sont peut-être les 2 mois les plus agréables pour marcher sur les sentiers de Compostelle. Les journées sont les plus douces en termes de températures. Un climat clément qui vous permettra de marcher en toute sérénité. Juin est le mois où les jours sont les plus longs. C’est aussi à ce moment-là que les paysages se remplissent de couleurs printanières. Revers de la médaille, l’affluence sur certaines portions commence à être importante.

Mai et septembre sont des mois fréquentés sur les sentiers. Plus, d'ailleurs, que ceux de juillet et août qui correspondent pourtant aux vacances scolaires. Il vous faudra donc prévoir certaines étapes ou réservations et anticiper votre pèlerinage. Certains secteurs peuvent comporter des journées très chaudes pendant les journées d’été. Nous vous déconseillons ainsi de randonner dans certains lieux, comme le plateau de la Meseta en Espagne. En juillet et août, pensez à partir tôt, comme nous vous le disions dans nos 5 conseils pour randonner sur le chemin. Au mois d'octobre, tournez vous vers l'Espagne ou le Portugal pour vos itinérances et pèlerinages ! 

choisir sa période en fonction de la durée du pèlerinage

Si vous réalisez l’intégralité de la voie du Puy et du Camino Francès jusqu’à Saint-Jacques de Compostelle, vous devrez composer avec les différentes périodes et climats. En partant par exemple fin avril ou début mai, vous arriverez avant la mi-juillet à Compostelle. Vous éviterez, ainsi, les mois d’été très chauds en Espagne. Sinon, vous pouvez quitter Le Puy-en-Velay fin août et profiter du mois de septembre en France et d’octobre en Espagne.

Une solution pour ne pas être trop dépendant de la météo (ni de vos journées de congés…) : découper votre parcours en plusieurs tronçons que vous réaliserez à différents moments et au fil des années. La traversée du Massif central, celle des Pyrénées, le Camino Norte… De quelques jours à plusieurs semaines, les possibilités ne manquent pas.

Partager son pèlerinage en plusieurs étapes à de nombreux avantages Vous pourrez par exemple profiter des mois d’avril et de mai pour réaliser vos randonnées dans les zones les plus tempérées. En juin ou en septembre sur les portions les plus emblématiques. En juillet et août, vous n’hésiterez pas à sortir des sentiers battus pour découvrir des chemins de Compostelle moins fréquentés : chemin de Rome, via Arverna…

PARTAGEZ CET ARTICLE :