5 raisons de se lancer sur le chemin

5 bonnes raisons de se lancer sur le chemin de Compostelle - TVattard

Des années que vous y pensez, mais voilà : l'appréhension, le manque de temps... ont chaque fois raison de votre souhait de prendre le Chemin. Et si cette année était la bonne ? Sophie, conceptrice de nos séjours Via Compostela, vous donne 5 bonnes raisons de sauter le pas ! 

1. Rencontrer

Si l'on ne devait retenir qu'une seule raison de faire le Chemin, ce serait celle-ci : les rencontres ! Entre marcheurs, d'abord, unis dans une même aventure. Mais aussi avec les "gens du Chemin", ceux qui le font vivre, hébergeurs, restaurateurs, hospitaliers ou simples habitants, toutes ces personnes pour lesquelles les notions d'entraide et de partage font partie du quotidien, et qui offrent à chacun un peu de réconfort, physique ou moral : un café, un sourire, un toit, des rires. On ne peut nier qu'il règne sur ces chemins une ambiance singulière et beaucoup de bienveillance, qui donnent de la force pour avaler les kilomètres à venir. 

2. Découvrir

La pluralité et la richesse des chemins de Compostelle, en France ou au-délà de nos frontières, offrent une grande diversité de territoires, de paysages et de cultures à découvrir. Quel que soit l'itinéraire choisi, vous découvrez des régions plus ou moins connues - peut-être des endroits où vous n'auriez jamais mis les pieds - sans oublier les villages et villes à visiter le long du chemin. 

Partout, le patrimoine se dévoile, petite chapelle en bord de chemin ou cathédrale monumentale dans les grandes villes étapes. La cerise sur le gâteau, la dégustation des spécialités locales qui fait pour moi entièrement partie de l'expérience du Chemin ! 

3. Se lancer un défi

Partir sur les chemins de Compostelle est aussi un défi physique et mental. Jour après jour, il faut remettre ses chaussures de marche et avancer vers la prochaine étape. Pour certains, partir vers Compostelle est même un moyen de retrouver la santé grâce aux bienfaits reconnus de la marche à pied : tonification du corps, amélioration de la respiration et du sommeil, réduction des risques d'hypertension...

D'ailleurs, il n'y a pas que des marcheurs sur le Chemin : on rencontre aussi des vttistes et des traileurs. Quelle que soit la manière de se lancer dans l'aventure, c'est un moyen de se tester. En suis-je capable ? 

4. Passer un cap

Marcher sur le chemin de Saint-Jacques est l'occasion d'une parenthèse, d'un temps pour soi. La marche nous force à "prendre le temps de". On est plus attentif à ce qui nous entoure, on est à l'écoute des autres et de soi-même. Sur le Chemin, la routine est les préoccupations quotidiennes disparaissent et, pendant que le corps est en mouvement, les pensées s'égrènent, s'envolent...

Ce sont pour ces raisons que beaucoup prennent la route à un moment clé de leur vie, pour surmonter une épreuve, faire le point, prendre une décision importante : le Chemin agit comme une retraite spirituelle permettant de se recentrer, de revenir à l'essentiel. 

5. Partir serein.e

S'engager pour une randonnée en itinérance sur plusieurs jours, semaines ou mois, peut effrayer. Mais Compostelle est idéal pour une première expérience de grande randonnée. Sur cet itinéraire très bien balisé, pas besoin de cartes ou de boussoles : être attentif et se munir d'un topoguide suffit. 

De plus il est possible d'adapter le programme à son niveau. Enfin, les chemins de Compostelle offrent un retour à la civilisation assuré chaque soir avec son lot de confort et de convivialité : hébergements, restaurants, cafés... Aucune raison donc d'avoir peur de se lancer, d'autant qu'il est possible de partir en randonnée accompagnée sur les chemins de Compostelle et vous faire aider sur l'aspect logistique ! 

PARTAGEZ CET ARTICLE :