Ce sont toujours les mêmes gestes. D'abord le pied droit, puis le gauche. Les lacets sont serrés, le sac à dos agrippé et le bourdon bien en main. Dans la Cathédrale romane du Puy-en-Velay les pèlerins honorent la vierge noire, buvotent à l'eau de la fontaine qui trône depuis le XIIIème siècle sur la place du Plot et entament le long chemin qui les mènera à Compostelle. 

Godescalc, évêque du Puy, inaugure en l'an 950 cette " Via Podiensis " qui prend son élan dans les ruelles de la ville. Le premier pèlerin de Saint-Jacques non hispanique voyage alors avec une escorte de clercs, de nobles et surtout d'hommes en armes chargés d'éloigner les loups et bandits de grand chemin qui infestent les campagnes de l'époque. 

Aujourd'hui la voie du Puy, l'une des plus célèbres, est balisée GR65. La parcourir n'est plus une dangereuse aventure mais une belle randonnée ponctuée d'églises et de chapelles romanes émergeant du paysage qui ondule au rythme du relief. Au Gévaudan succède l'Aubrac puis la vallée du Lot, le Gers, les Landes et le Béarn. Chaque cité, chaque bastide se souvient du temps où des hôpitaux souvent baptisés Saint-Jacques accueillaient pèlerins et vagabonds. La tradition se perpétue et les marcheurs continuent de défiler sur les sentiers du grand Sud-Ouest qui mènent en Galice. Conques, Cahors, Moissac, Lectoure ou Navarrenx sont toujours des villes étapes importantes sur cette voie enchantée qui s'achève à Saint-Jean-Pied-de-Port, en terre basque.

Via Podiensis : la chapelle Saint-Michel-d'Aiguilhe

 

La Via Podiensis en images

 

La Via Podiensis : les 7 étapes

La Via Podiensis traverse la France de la cathédrale de Notre-Dame du Puy-en-Velay à Saint-Jean-Pied-de-Port en 7 étapes principales. Elle a été la première voie proposée par Via Compostela en 1975 et aujourd'hui nous présentons de nombreuses variantes de durée, d'itinéraire, d'hébergement ou de formule (liberté, accompagné, vélo). 

> Découvrir nos voyages

Carte de la Via Podiensis - chemin du Puy-en-Velay

 

Les trésors du chemin

Notre Dame du Puy-en-Velay

NOTRE DAME
DU PUY-EN-VELAY
Une première église fut édifiée au Vème siècle sur le mont Anis, mais l'afflux des pèlerins au XIIème nécessita un agrandissement de quatre travées construites sur un porche voûté pour compenser la pente. L'édifice a été considérablement transformé au XIXème siècle, mais les six coupoles romanes et d'admirables décors peints ont été préservés. On ne manquera pas d'admirer la Vierge Noire.

L'abbaye de Conques

L'ABBAYE
DE CONQUES
La ville de Conques, située dans la vallée du Lot, est célèbre pour son abbatiale des XIème et XIIème siècles. Elle abrite de multiples sculptures romanes dont le tympan du Jugement dernier. Le trésor rassemble de nombreux reliquaires. Le plus connu est la statue Sainte Foy, recouverte d'or et de pierres précieuses. Les vitraux contemporains imaginés par Pierre Soulages magnifient ses 250 chapiteaux.

 

Le Pont Valentré de Cahors

LE PONT
VALENTRÉ
Le pont Valentré, emblème de la ville et ouvrage d'art fortifié à trois tours et six arches est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO dans le cadre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Ce pont du XIVème siècle, également appelé le pont du diable, franchit le Lot à l'ouest de Cahors. Il est l'un des plus beaux ponts d'architecture de défense du Moyen âge qui subsiste encore.

Le cloitre de Moissac

LE CLOÎTRE
DE MOISSAC
Trésor de l'art roman, le cloître de l'abbaye Saint-Pierre de Moissac, terminé en 1100, est parfaitement conservé. Ses galeries sont bordées de colonnes aux chapiteaux somptueusement sculptés. Elles distribuent sur la salle capitulaire, les chapelles Sainte Marthe et Saint Ferréol, le scriptorium et le chauffoir, aménagés en espaces d'exposition.

 

Plateau de l'Aubrac

COUP DE COEUR VIA-COMPOSTELA : LE PLATEAU DE L'AUBRAC

Vaste plateau d'altitude et d'estive aux confins de la Lozère, du Cantal et de l'Aveyron, l'Aubrac est un territoire à forte personnalité. Terre volcanique au paysage de bout du monde, parsemé d'énormes blocs rocheux et de lacs scintillants, c'est un espace naturel privilégié. L'Aubrac est aussi une terre d'authenticité, ayant conservé précieusement son patrimoine et ses savoir-faire, sa convivialité et son accueil : terre d'estive des vaches éponymes, actrices de la fête de la transhumance, terre du couteau de Laguiole et des burons à l'architecture de pierre massive. Le GR65 traverse le plateau du nord-est au sud-ouest par les villages d'Aumont-Aubrac, Nasbinals et Saint-Chély-d'Aubrac. C'est pour nous l'une des plus belles parties du Chemin.

 

témoignages de pèlerins 

VALÉRIE :
DU PUY-EN-VELAY À AUMONT-AUBRAC

Le début du chemin de St Jacques : un test pour savoir si on aura envie de continuer ou pas...test réussi: vivement l'année prochaine pour le continuer!! Merci aux habitants rencontrés sur le chemin pour leur accueil, merci aux compagnons du chemin pour leur solidarité, gentillesse, respect, humour...merci aux hébergeurs et restaurateurs pour la qualité de leur service et leur accueil chaleureux! une organisation sans failles sur le terrain: bref, que du bonheur!!

PATRICK :
D'AUMONT-AUBRAC À CONQUES

Aller à la rencontre des autres en toute simplicité : Très belle découverte de la région grâce à ce chemin où se dégage une atmosphère très particulière. Cette "ambiance particulière" permet d'aller à la rencontre des autres en toute simplicité.

JOSIANE :
DE CONQUES À CAHORS (PAR LE CÉLÉ)

Une expérience inoubliable. On traverse des paysages exceptionnels,on visite des villages magnifiques chargés d'histoire,on échange avec d'autres pèlerins tout aussi conquis.J'ai hâte de poursuivre ce périple.

 

LA VIA-PODIENSIS : VILLES ET VILLAGES TRAVERSés