Les saveurs à ne pas rater sur la voie du Puy-en-Velay



Sur le chemin de Compostelle, vers Aumont-Aubrac


Aligot d'Aubrac

Confit de Canard du Lot

Fromage de Rocamadour

Les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle traversent des régions à la richesse culturelle indéniable. Des merveilles locales que l’on retrouve aussi dans l’assiette et que les pèlerins peuvent savourer lors de leurs étapes dans les villes et villages. Comme sur la voie du Puy-en-Velay qui ne se résume pas qu’à la lentille verte !

L’agneau noir du Velay

Sa viande fait la réputation du département de la Haute-Loire parmi les chefs de cuisine. Les pèlerins pourront déguster l’agneau noir du Velay travaillée avec le plus grand soin par les restaurateurs de la région. Confit ou en croûte, de quoi reprendre des forces avant d’entamer la suite du chemin de Compostelle.

L’aligot d’Aubrac

La voie du Puy-en-Velay passe par les plateaux de l’Aubrac, qui offre une gastronomie de montagne très réconfortante après une journée de marche. A l’image de l’aligot, fabriqué à base de pommes de terre et de tome fraîche issue du lait des vaches simmental et aubrac qui se nourrissent de la flore exceptionnelle de l’Aubrac. Une merveille en bouche pour son fondant, mais également pour les yeux en voyant filer cette drôle de purée fromagère.

Le confit de canard dans le Lot

Le canard fait partie des emblèmes gourmands du sud-ouest, et le Lot ne déroge pas à la règle. Sur les chemins de Compostelle qui arpentent cette région, le confit de canard se savoure volontiers avec des pommes de terres sarladaises.

Le fromage de Rocamadour

Elaboré à base de lait cru, ce fromage de chèvre apportera une touche de douceur aux pauses bien méritées des pèlerins sur la voie du Puy-en-Velay en direction de Saint-Jacques-de-Compostelle. Le rocamadour qui porte le nom de ce village atypique à flan de montagne se déguste de la plus simple des manières : avec un morceau de pain !

LE chipiron du pays basque

L’arrivée de la voie du Puy-en-Velay à Saint-Jacques-de-Compostelle permet aux randonneurs de goûter aux saveurs de l’océan Atlantique. Comme les chipirons très réputés au Pays basque. Ces petits calamars se dégustent à la plancha ou cuisinés en sauce, sans jamais oublier la petite pointe de piment d’Espelette.

 

à voir également

PARTAGEZ CET ARTICLE :