Didier, tu reviens du défi Via Compostela et le 1er mai tu es reparti sur le Chemin… Quelle était l’occasion ?

Je ne pouvais pas manquer l’occasion d’accompagner Sylvain BAZIN, trailer et reporter pour des magazines spécialisés, sur une des étapes de son chemin de Saint Jacques. Parti il y a 10 jours d’Aix-les-Bains,  il compte rejoindre St-Jacques-de-Compostelle le 1er juin prochain.

Au-delà de sa performance, des étapes de 60 km par jour avec un sac de 8 kg sur le dos, Sylvain a une approche du Saint Jacques très liée à la découverte des espaces traversés et aussi aux rencontres qu’il souhaite nombreuses. Le retour sur les premières journées est très positif puisqu’il a retrouvé des similitudes avec des paysages et des ambiances de ces nombreux voyages et il a rencontré une multitude de gens venant d’horizons différents !

Quel a été le rôle de Via Compostela pour Sylvain ?

Grâce à notre service sur mesure, Via Compostela a assuré toute la logistique de son voyage depuis son domicile en Savoie jusqu’à son arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle, c'est-à-dire la réservation de l’ensemble de ses nuits et repas selon le calibrage des étapes et le type d’hébergement qu’il souhaitait. Comme nous connaissons parfaitement  l’ensemble des possibilités, il a préféré se libérer de cette tâche en nous faisant confiance. 

Quels ont été les paysages de votre journée ?

Au départ d’Aumont-Aubrac, la première partie s’est déroulé dans la « Terre de Peyre » comprendre la terre de pierre, agréables vallonnements qui font alterner des prairies clôturées par des piquets de granit (la pierre locale) et des bosquets de pins sylvestres, terrain idéal pour trouver des champignons. D’ailleurs en chemin, nous avons rencontré un vieux monsieur qui n’était pas peu fier de nous montrer sa cueillette, de belles morilles fraichement cueillies. Ensuite, après le hameau de Finièrols le paysage change, on débouche sur le vaste plateau de l’Aubrac avec ses belles ondulations de prairies constellées de milliers de jonquilles. Les paysages ressemblent beaucoup à la Mongolie, (dixit Sylvain) !
Enfin, l’après-midi, Sylvain a poursuivi dans la vallée boisée du Boralde de St Chély d’Aubrac (nom donné au ruisseau de l’Ouest de cette région comme les Gaves dans les Pyrénées) et il a fait étape au village du même nom.

Quel est le secret de ta forme ?

Avec Lionel Bony, nouveau directeur de Chamina Voyages, nous rentrons tout juste de notre Défi Via Compostela, disons que je profite encore des bénéfices de cette belle aventure !!!
 

PARTAGEZ CET ARTICLE :