Valença - EspagneCamino Del Norte - Salas
 

Camino Del Norte - vers Cuerres


Camino Del Norte - vers Cuerres

Prenant sa source dans le Pays Basque, l’itinéraire du Camino Del Norte sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle suit la côte Atlantique du nord de l'Espagne jusqu’à Santiago. Également appelé Ruta de la Costa, il offre au randonneur une splendide alternative sauvage et sportive à la Ruta Interior, le très fréquenté Camino Francés. Pour beaucoup, elle est la plus belle étape du chemin de Compostelle entre montagnes, rias, criques et patrimoine pré-roman remarquable. Que voir alors sur le Camino Del Norte ? Quelles sont les trésors du Chemin à ne pas rater ? Voici les immanquables de cette étape du pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle.

À LA DÉCOUVERTE DE LA CÔTE CANTABRIQUE

Avec ses hivers et étés doux, caractéristiques du climat océanique humide, la côte de Cantabrie est un véritable paradis végétal, loin des paysages arides connaissant la canicule que l’on peut trouver en Espagne. Elle va du Pays Basque à la Galice, en comprenant les Asturies et la Cantabrie, et son décor est composé, vous l’aurez compris, de grandes étendues verdoyantes, qui lui valent d’ailleurs son surnom : « L’Espagne Verte ». Le randonneur admirera ses plages parfaites et ses grottes ornées de peintures pariétales uniques, et se régalera de ses meilleurs mets comme le «cocido montañés», un plat typique avec boudin noir, chorizo, chou et haricots blancs.

LES ASTURIES, ENTRE OVIEDO ET SANTIAGO

« Asturias, patria querida »… Ainsi sonne le début de l’hymne de cette belle communauté autonome. Après la cordillère des Asturies et le col du Palo, on arrive sur la route de Santiago, où le paysage galicien témoigne de l’arrivée prochaine : forêts mystérieuses, montagnes verdoyantes, ciel bleu sans nuages… Berceau d’un mouvement novateur pré-roman qui influencera l’architecture religieuse du pays, Oviedo et ses alentours regorgent de pépites patrimoniales telles que les églises de San Miguel de Lillo, Santa Cristina de Lena, la Cámara Santa et San Julian de los Prados ou encore Santa Maria del Naranco, dont certaines sont classées au Patrimoine mondial de l’UNESCO en raison de leur caractère exceptionnel. Cette région mythique espagnole vous donnera de quoi patienter jusqu’à l’arrivée à Santiago, la célèbre ville aux 46 églises…

SANTILLANA DEL MAR

Entre Santander et San Vicente de la Barquera, Santillana del mar est une petite commune de Cantabrie qui compte 4000 habitants et qui transporte les pèlerins à travers les âges, au cœur de l’art roman. Chaque année elle accueille des touristes du monde entier, attirés par son environnement pittoresque et sa grotte d’Altamira, dans laquelle on peut observer de fascinantes peintures rupestres préhistoriques. C’est l’un des centres historiques les plus intéressants de Cantabrie, notamment par le nombre d’édifices religieux datant du XIIe siècle pour les plus anciens. Immanquable, la collégiale Sainte Julienne fut édifiée au XIIe siècle et s’affirme comme une œuvre majeure de l’art roman en Espagne, son architecture et les sculptures qui l’ornent atteignant un rare degré de perfection. Enfin, les rues pavées de la ville, son ambiance conviviale et ses élégants bâtiments comme le palais Peredo-Barreda achèvent de faire de Santillana un incontournable du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, au point que Jean-Paul Sartre la qualifia de «  plus joli village d’Espagne » dans La Nausée.
 

À DÉCOUVRIR :

PARTAGEZ CET ARTICLE :