Au début des pèlerinages de Saint-Jacques-de-Compostelle, les marcheurs ramassaient des coquilles qu’ils trouvaient sur les plages de Galice et les portaient fièrement à leur retour comme preuve de leur périple et comme souvenir.

Depuis l’Antiquité, les coquillages étaient portés pour se protéger de la sorcellerie, du mauvais sort et des maladies. Pour ces raisons symboliques la coquille s’est imposée comme attribut de l’apôtre Saint-Jacques, dont elle a pris le nom. Les pèlerins l’accrochait à leur sac, leur chapeau, leur cape ou encore leur bourdon. La coquille est devenue le symbole des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Elle leur permettait de se distinguer des autres voyageurs, de boire dans les fontaines et demander l’aumône aux habitants.

Aujourd’hui la coquille Saint-Jacques est toujours l’attribut du pèlerin moderne. Les jacquets du XXIème siècle partent souvent avec un coquillage décoré ou personnalisé. On en trouve également tout au long du chemin pour 1.5 € environ. Elle fait partie de la panoplie du marcheur et décore fièrement les sacs.

La coquille Saint-Jacques est naturellement devenue le symbole général du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle avec le logo européen représentant l’emblème de la coquille en jaune sur fond bleu. Les marcheurs en route vers Compostelle rencontreront des coquilles de toutes formes, toutes matières et toutes couleurs sur les panneaux, en décoration ou encore sur leur crédencial.

 

La coquille Saint Jacques : embleme européen des chemins de saint jacques

La coquille Saint-Jacques : symbole général du chemin
de Saint Jacques de Compostelle avec le logo européen.
Coquille en décoration sur crédential
La coquille ne quitte jamais le pèlerin
Coquille sur sol

PARTAGEZ CET ARTICLE :