La cathédrale de saint Jacques de Compostelle


Sur le chemin de pèlerinage vers Saint Jacques de Compostelle


Spécialité espagnole à déguster sur la route de Compostelle : poulpes

On le célèbre un peu partout, mais celui-ci prend une dimension bien particulière. Grâce à nos itinéraires conçus spécialement pour les pèlerins avec Via Compostela, tous les chemins mènent à Saint-Jacques-de-Compostelle, où, chaque année, le Carnaval se déroule sur plusieurs jours. Les festivités démarrent quelques jours avant le mercredi des Cendres. Appelé « O Antroido », cette fête ancestrale, bien ancrée dans les mœurs de cette région espagnole qu’est la Galice, fait la part belle aux déguisements, aux mascarades, aux défilés de chars sans oublier la dégustation de plats traditionnels. Cette année, le Carnaval s'est déroulé la semaine du 8 février.

UNE FÊTE À DÉCOUVRIR POUR LES PÈLERINS

C’est l’origine du carnaval, les joies de succomber à la gourmandise caractérisent cette période avant les privations dues au Carême. Une fête religieuse qui prend tout son sens à Saint-Jacques-de-Compostelle, ville de pèlerinage des chrétiens. Durant mardi gras, on peut assister à un défilé haut en couleurs peuplé de chars, d’habitants réunis en famille ou entre amis déguisés qui marchent dans la ville. Le lendemain, le mercredi des Cendres, veille de Carême, la fête est à son comble avec une procession satirique au cours de laquelle on va brûler sur la place O Toural le « meco », personnage incarnant le carnaval. Cet acte symbolique va marquer le début du Carême. Une célébration à ne pas manquer pour les randonneurs et pèlerins des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. 
 

DÉCOUVRIR LA GASTRONOMIE GALICIENNE AU TERME DE SON PÈLERINAGE

C’est l’occasion avant Carême de goûter aux trésors du terroir local. Outre les traditionnelles crêpes et indispensables beignets en forme d’oreilles, à Saint-Jacques-de-Compostelle, le randonneur pourra découvrir de nombreuses spécialités comme le jambon cuit, les chorizos et cacheiras (têtes de porc) préparés avec des feuilles de navet et des pommes de terre. De quoi se remplumer après les jours de marche de son pèlerinage.
 

À DÉCOUVRIR : 

PARTAGEZ CET ARTICLE :