Lac Léman, chemin de Genève
 


chemin de Genève : Chapteuil



Chemin de Genève

Pour entamer son pèlerinage sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, les idées ne manquent pas. On connaît bien les chemins de départs incontournables comme la Voie du Puy-en-Velay, le Chemin d’Arles ou de Cluny… Mais pourquoi ne pas démarrer l’aventure à la frontière de la Suisse sur les berges du lac Léman à Genève ? Au programme pour les pèlerins : de splendides panoramas sur les Alpes et le Jura et de belles découvertes montagnardes, aussi bien gourmandes que spirituelles.
 

Une randonnée au départ du lac Léman

Commencer son pèlerinage par le Chemin de Genève - également appelé Via Gebennesis ou Jacobsweg - , c’est démarrer la marche dans un cadre idyllique sur les berges du Lac Léman, le plus grand des lacs alpins, courant sur plus de 70 km. L’immensité de ce monstre d’eau douce donne le ton à ce chemin qui offrira au marcheur de nombreux temps forts, à commencer par ses fabuleux paysages de montagnes et l’ascension du Mont-Sion, qui continue ensuite sur les sentiers en balcon du Léman.

> Voir notre voyage De Genève à Saint-Genix-sur-Guiers

Une aventure au cœur des Alpes

Dès le troisième jour, les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle peuvent admirer le massif du Mont-Blanc depuis le petit village de Chaumont, où ils pourront également observer les ruines de l’ancien château fort. Avant de quitter la Haute-Savoie, les randonneurs auront le loisir de découvrir une des églises les plus anciennes du département à Desingy, datée du XIIe siècle. Arrivés en Savoie, les marcheurs passeront par la petite Venise savoyarde à Chanaz, avant de franchir le canal de Savières qui relie le lac du Bourget au Rhône.
 

Marcher et découvrir le patrimoine

Des pépites de patrimoine se révèlent au fil du chemin de Genève. Comme ces anciennes halles datées du XIe siècle et situées sur la Côte Saint-André, capitale de la Bièvre dans l’Isère, qui accueillent toujours le marché hebdomadaire. Ou l’élégant château de Barbarin du XIVe siècle. La randonnée se poursuit aux portes du massif du Pilat, à Saint-Clair-du-Rhône, au pied du célèbre vignoble de Côte-Rôtie. Ne manquez pas le centre médiéval de Bourg-Argental, avant de rejoindre les paysages volcaniques du Velay, et la majestueuse église de Saint-Julien-Chapteuil du XIIe siècle.
 

À DÉCOUVRIR :

PARTAGEZ CET ARTICLE :